Maîtrisez ce trac

Qui vous rend muet, bègue, peu convaincant

Cette angoisse qui vous paralyse casse votre image auprès de ceux qui vous écoutent et qui attendaient de vous mieux que ça. Aujourd’hui, pas question de se dérober aux prises de parole en réunion ou en public, devant micros et caméras. Il faut assumer et si vous ne vous montrez pas à la hauteur, c’est la réprobation, la moquerie, la honte.

Résultats du sondage

Un des moyens les plus sûrs de tordre le cou à ce handicap est, pour la majorité d’entre nous, la ou les répétition(s) dont le premier effet est d’apprivoiser l’inconnu. Répéter un discours - destiné à un large auditoire ou à un petit comité - vous met en contact direct avec la réalité qui vous attend et vous libère de votre angoisse.

Répéter vous donne des repères sur une quantité de points déterminants pour la réussite de votre prise de parole. Répéter vous permet également de ne plus attendre que l’action dissipe le trac. Vous faites bonne impression tout de suite, vous accrochez l’attention de votre auditoire, de vos interlocuteurs.

Les apports tangibles

Répéter à voix haute, tout d’abord, vous indique si votre texte supporte d’être dit. Des phrases trop longues, des tournures élaborées, des mots rares, sont plus fastidieux à percevoir qu’un texte rédigé en style parlé.

Enregistrez votre intervention et vous saurez si votre débit est trop rapide ou trop lent, si vous changez bien de rythme selon que le passage est plus dramatique ou passionné ou amical. Vous avez une idée précise du timing - le seuil d’attention maximale d’un auditoire dépasse rarement les dix minutes.

Vous avez répété les manipulations des différents matériels qui soutiennent vos propos ; votre PowerPoint/Keynote, les transparents pour le rétroprojecteur, le flip-chart, les échantillons... Face à un miroir ou mieux devant un caméscope, vous pouvez plus ou moins juger de votre allure, de la cohérence de vos gestes, de la qualité de votre regard.

Qui peut vous aider à répéter ?

Répéter seul n’est pas confortable et surtout vous prive d’un point de vue  critique extérieur sur des éléments difficiles à évaluer par soi-même tels que la portée de votre voix, la connotation de certains gestes, le travail de votre regard.

Le répétiteur est votre premier public. Il remplit son rôle objectivement, impartialement sans subir aucun rapport de force qui le pousserait à l’indulgence. Outre une discrétion absolue, le répétiteur professionnel ajoute à ces exigences d’indépendance et d’objectivité, l’avantage d’être au fait des solutions techniques dont vous avez besoin.

Comment se passe une répétition ?

Le plus naturellement du monde entre quatre yeux. Sans complexe, sans stress, sans pression aucune, vous dites votre texte tel que vous l’avez écrit. Mon rôle de répétiteur est de préserver ce qui marche bien et d’appliquer des mécanismes qui vous permettent de gommer ou, pour le moins, d’atténuer sensiblement vos points faibles : contenir un tic gestuel ou verbal, réduire un tremblement des mains, apaiser votre respiration, etc.

Vous n’imaginez pas les miracles que peut faire, par exemple, une mise en page plus fonctionnelle de votre texte.

Comment vous préparer ?

Pour répondre à cette question, si souvent posée, « Que dois-je faire pour me préparer à prendre la parole ? », reportez-vous aux différents diagrammes que vous trouverez aux étapes « 1 » et « 2 » du site « www.bisrepetita.eu ». Tous les points ne sont pas utiles à chaque fois et pas mal d’entre eux vont sans dire, mais tellement mieux encore en les rappelant. Vous passerez par toute une série d’étapes obligées : le profil du public auquel vous allez vous adresser, la connaissance du lieu où vous prendrez la parole, la maîtrise du matériel, la préparation de l’orateur, l’élaboration du texte et la gestion du stress.

Qui doit répéter sa prise de parole ?

Tout le monde ! Même les orateurs confirmés qui, comptant sur leur expérience, n’ont bien souvent plus le réflexe de se remettre en question. Pour eux aussi, l’effet apaisant d’une répétition est bon à prendre. Dans le domaine de la prise de parole - discours, interviews, présentations, toasts, entretien d’embauche - rien n’est jamais définitivement acquis. À chaque fois, vous devez sacrifier au même rituel de mise en place dans lequel votre séance de répétition est incontournable. L’excellence et la sérénité sont à ce (petit) prix.

Ne faites jamais l’impasse sur une répétition. Vous ne vous le pardonneriez pas, votre auditoire non plus.

Les cookies nous permettent de vous fournir nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok