Les 9 commandements Powerpoint/Keynote

PowerPoint pour les PC et Keynote pour les Mac, deux logiciels de présentation destinés à optimiser les prises de paroles et dont l'usage abusif, dans bien des cas, ne réussit qu'à assommer l'auditoire.

Voici 9 commandements qui ont fait leurs preuves :

  1. Soyez sur vos gardes. Ne créez que des slides utiles à votre auditoire et rejetez ceux qui ne sont destinés qu'à votre confort personnel, à vous « sécuriser ». De plus, un PP/KN pléthorique, envahissant peut vous chiper la vedette, à votre insu.
  2. Un PP/KN est chronophage. Rappelez-vous que l'attention d'un auditoire est maximale pendant 10 à 20 minutes. La durée standard des cours dans les universités est de 50 minutes. Au-delà, casse-cou.
  3. Vous disposez d'un outil qui a une puissance multimédia surprenante. Ce n'est pas une raison pour vous sentir obligé de faire usage de toutes ses ressources à la fois.
  4. Réservez les slides pour illustrer votre exposé avec des statistiques, des cartes, des plans... difficiles, voire impossibles, à communiquer verbalement. Évitez, comme la peste, les slides bourrés de texte.
  5. Les phrases « lapidaires » doivent être lisibles par toutes les personnes présentes, quelle que soit leur acuité visuelle. Rien en dessous de la taille 28. Je sais, c'est grand.
  6. Les montages, tableaux, séquences animées et/ou sonores suscitent, bien souvent, des interventions, sources de digressions. Attention de ne pas perdre le fil de votre pensée ou de déflorer une matière prévue bien plus loin dans votre exposé PP/KN.
  7. Utilisez des écrans noirs (commande + B sur Mac) ou des slides noirs intercalaires pour faire disparaître l'image à l'écran, cause de distraction, et ramener, à chaque fois, l'attention sur vous et sur ce que vous dites.
  8. Ne détournez pas continuellement la tête vers l'écran mural. Placez votre ordinateur entre vous et le public (en ne vous coupant de personne). Le contact visuel est capital.
  9. Ne distribuez votre syllabus qu'après votre prise de parole. Tant pis si cela ne plaît pas à tout le monde.

Ne faites jamais l’impasse sur une répétition. Vous ne vous le pardonneriez pas, votre auditoire non plus.

Les cookies nous permettent de vous fournir nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok