Ressources humaines

RÉPÉTITEUR DE PRISES DE PAROLE

Une affaire de conscience professionnelle !


Nos universités préparent peu, voire pas du tout, les futurs cadres et dirigeants à la prise de parole en public. Bien sûr, par la suite, une formation lourde rattrape, pour certains, ce handicap. Et puis plus rien. La plupart du temps, l’étape préparatoire d’une intervention se limite à une ou deux relectures généralement silencieuses, plus rarement à voix haute et debout, pratiquement jamais en simulation. C’est donc tête baissée que bien des orateurs foncent, hélas trop souvent, droit dans le mur.

Bis repetita placent

Un mur d’indifférence, d’assoupissements, d’énervements, de non compréhension. Bref, toute la panoplie des réactions contre-productives. Alors que, finalement, il est assez aisé de mettre un maximum de chances de son côté tout simplement en répétant devant un répétiteur professionnel. Le répétiteur de prises de parole scanne la gestuelle, les paroles et apporte des solutions pratiques aux gestes répétitifs, aux tics verbaux, au débit trop lent ou trop rapide, à la gestion des silences, aux attitudes qui desservent... Et, subtilité capitale dans un pays polyglotte comme le nôtre, il réagit en fonction des mécanismes de pensée, de l’humour et des repères propres à des interlocuteurs de langue et de culture différentes. Il suffit parfois de bien peu de choses pour séduire radicalement ou pour agacer définitivement.

La traque au trac

Répéter la globalité du discours est un comportement sensé. Quel comédien, même chevronné, se lancerait sur scène sans avoir répété ? Raison de plus pour qui la parole en public est occasionnelle et peut être une source d’angoisse, toujours pénalisante. Attaché de presse depuis 33 ans, j’accompagne et prépare en urgence des dizaines de personnes dans leurs prestations de communication, et j’ai, au fil des expériences, développé des moyens rapides et efficaces pour contrer la plupart des obstacles. Je suis le premier public objectif et sans concessions d’une prestation. "Après une répétition, l’orateur a le sentiment d’avoir approché l’inconnu de si près qu’il ne peut plus être une source de trac pour lui."

Côté pratico-pratique

Sur un plan pratique, les répétitions se font entre quatre yeux, dans un bureau, une salle de réunion ou in situ, portes fermées et téléphones coupés. Pour comprimer un budget, déjà raisonnable à la base, il suffit de regrouper sur une (demi-) journée des séances de répétition avec différentes personnes. Très vite, on constate que tous ceux qui ont le réflexe de la répétition abordent leurs interventions avec de plus en plus de facilité et d’assurance - les bonus des répétitions sont cumulatifs. Mieux encore, assez rapidement, ils n’éprouvent aucune difficulté à répéter face à leur répétiteur via une webcam. Et peu importe, alors, qu’ils soient à 10 kilomètres ou de l’autre côté de la terre, puisque le prix s’en retrouve allégé du déplacement.

Ne faites jamais l’impasse sur une répétition. Vous ne vous le pardonneriez pas, votre auditoire non plus.

Les cookies nous permettent de vous fournir nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok