Communication de crise

check-list en 175 étapes

 Une inondation, une rumeur outrageante, une alerte à la bombe, un défaut de fabrication potentiellement mortel pour les usagers... Aucune entreprise, grosse ou PME ne peut se dire totalement à l’abri d’une catastrophe qui implique toujours une communication de crise.

Le principe de base de la communication de crise est assez simple ; il suffit de penser à tout et d’agir avec sang-froid, rapidité, professionnalisme. Mais cela ne s’improvise pas, surtout en situation de stress majeur. Alors, tenter de prévoir l’imprévisible et se préparer bien à l’avance est encore la meilleure tactique.

Vous désignez les responsables des divers secteurs : direction, adjoint de direction/remplaçant, communication interne et externe, logistique, juridique, victimes, opérations, secrétariat, sécurité, environnement (une même personne pouvant, bien sûr, prendre en charge plusieurs secteurs). Chacun rassemble son matériel, imagine sa stratégie, va jusqu’à envisager le pire. Une fois ce travail réalisé, il vous reste à maîtriser les outils ; le management de la cellule de crise, la rédaction des communiqués, la prise de parole en public, la préparation des interviews, la modification d’un site, l’activation d’un numéro de téléphone « infos »... Et chaque année, vous organisez une simulation, une répétition grandeur nature. C’est à ce (petit) prix que vous affronterez honorablement, en urgence et sous pression, une situation de crise.

Check list com crise

Ne faites jamais l’impasse sur une répétition. Vous ne vous le pardonneriez pas, votre auditoire non plus.

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur.
Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok